Algorithme non ! l’humain oui ! surtout dans le monde du commercial !

Combien de fois ces 5 dernières années ai-je entendu parler d’algorithmes comme devenu la solution « miracle » dans notre vie de tous les jours ?

Aujourd’hui donc: mon intuition, ma sensibilité, mes goûts, mes pulsions, mes envies, mes rêves, mon caractère, ma personnalité, ma motivation, mes racines, mes principes, mes valeurs seraient donc toutes identifiables avec un algorithme ? Sans même m’avoir rencontré ?

Alors oui pour Netflix qui a compris que j’aimais les films de sciences fictions, de comédies ou encore des thrillers, et qui me proposent des séries dans cet esprit, et encore… il m’arrive régulièrement de sortir de ces choix, par curiosité.

Oui pour Amazon, Auchan, Fnac, Carrefour… qui ont compris en fonction de mes achats : mon profil d’acheteur, mon âge, mes goûts, le type de maison où j’habite, mes loisirs, ma situation familiale, mais là aussi il m’arrive d’avoir des besoins complètement décalés.

Oui pour mon facteur qui en fonction de mes abonnements journaux connaît ma sensibilité politique, mes loisirs, voire aussi ma situation financière si je devais recevoir des lettres recommandées spécifiques…et encore je peux avoir envie d’attendre le dernier moment avant de payer.

Mais quand il s’agit de rencontre entre 2 humains ? ou un humain et une entreprise ? Ça marcherait aussi ?

Sommes-nous arrivés à ce point-là à une standardisation de l’espèce humaine qui serait classée en fonction de son savoir être ?

 La diversification n’aurait plus lieu d’être, fini les rencontres tellement différentes entre deux humains ? ou les équipes plurielles si riches en qualités humaines ?

Combien de fois avez-vous vu dans votre équipe, entourage, des personnes totalement différentes des unes des autres et c’est d’ailleurs ce qui fait la richesse de votre vie sociale et affective.

Après avoir recruté des centaines de personnes, notamment dans le métier de commercial, jamais en 25 ans je n’ai pu établir « LE » profil type d’un(e) excellent(e) candidat(e).

Tous étaient très différents des uns des autres, avec une personnalité façonnée selon leur éducation ou leur parcours professionnel qui leur étaient propre, mon seul souci c’était de mesurer leur capacité à se projeter dans un environnement professionnel que je leur proposais, et de mesurer leur niveau d’intelligence émotionnelle en fonction de certaines situations.

Tous avaient des profils, des goûts, des passions, des loisirs, des études, des origines totalement différents, y compris des débutants qui méconnaissaient leur talent…

Quel algorithme m’aurait permis de faire un tri sur une variété humaine aussi riche ? tellement il existe de profils exceptionnellement différents.

C’est pourquoi, j’ai décidé volontairement de ne JAMAIS faire appel à un quelconque algorithme dans tous mes recrutements, j’aurai trop la crainte de passer à côté de tous ces profils exceptionnels « écartés » parce que l’algorithme n’a pas matché.

Et tous ceux qui me connaissent que j’ai recrutés ces dernières années dans différentes fonctions, ne me diront pas le contraire !

Categories: Conseils

Laisser un commentaire